Conseil Développement personnel Explore

Prêt pour de nouvelles expériences ?

24 octobre 2016

ZONE DE CONFORT : OUT ? 

Une fois, on m’a demandé quel type de job j’avais déjà réalisé pendant mes études, celles qui m’ont amené à déménager dans différentes villes et villages de ma région. Et quand j’ai commencé à lister mes expériences, je me suis rendue compte que je n’avais jamais fait la même chose.

Puis depuis le mois d’Octobre 2015 la liste s’est agrandit quand j’ai décidé de zortir de ma zone de confort et partir avec mon Working Holiday Visa en poche, en Australie. Mes études terminées, j’étais prête pour une nouvelle vie à l’autre bout du monde.

Voici le listing, juste pour vous rendre compte des différents métiers/emplois que j’ai pu exercé :

:: EN FRANCE ::

Emplois saisonniers

Hôtesse de caisse

Plongeuse

Travail agricole (tri)

Manutentionnaire en parfums/produits d’hygiène

Vendanges

Trieuse de dossier administratif

Emballeuse de chocolats

Conseillère clientèle

Assistante logistique et temps de travail

Stages et alternance

Assistante import-export

Assistante Presse et communication

Chef de projet junior

Assistante Responsable de communication

:: A l’ETRANGER ::

Stage

Assistante Marketing et Communication

Emplois saisonniers itinérants

Assistante Construction/rénovation

Ménage/nettoyage de gîtes

Ceuillette agricole (cerises, fleurs, mandarines)

Taille de cerisiers

Entretien de propriété

Volontaire en fermes

Volontaire dans des sanctuaires animaux

Volontaire dans une organisation pour la conservation et réhabilitation de dauphins

Réceptionniste

UN ENRICHISSEMENT PERSONNEL 

L’idée ici n’est absolument pas de vous faire un inventaire du nombre d’expériences que j’ai pu avoir mais bien de comprendre ce que cela a apporté dans mon ancienne vie étudiante et de jeune expatriée aujourd’hui. Finalement la liste n’est pas si longue mais le type de travail bien différent chaque fois. Et c’est ce point que je voulais aborder.

Bien entendu il y a des job saisonniers que j’ai détesté faire les premiers temps et d’autres que j’ai adoré (ouf !).

Mais il est aussi là le challenge et je suis persuadée d’une chose.

Nous apprenons plus sur nous-même lorsque nous apprenons à sortir de notre zone de confort et lorsque l’on réalise des tâches qu’on aurait jamais pensé pouvoir faire avant, celles qui peuvent parfois nous être inconfortables.

Avec du recul, toutes ces expériences m’ont appris à m’adapter à des environnements et univers totalement différents.

Par exemple, tailler des cerisiers pendant des semaines, aider à construire un box à chevaux, apprendre à utiliser une hâche ou une tronçonneuse pour couper du bois ou encore donner des biberons à des bébés kangourous sont des expériences que je ne suis pas prête d’oublier.

SE RE-DECOUVRIR

Qu’elles aient pu être de courte ou longue durée, ces opportunités m’ont permis de voir quels domaines m’intéressaient et dans quoi je me sentais plus à l’aise, plus stimulée, plus apaisée parfois.

Je n’ai par exemple jamais considéré le fait de m’occuper des animaux comme un travail. Qui ne serait-pas complètement gaga de devoir s’occuper et prendre soin de bébés kangourous où de côtoyer tous les jours des dauphins dans leur milieu naturel?

Je me suis toujours sentie perdue quant à ce que je voulais réellement faire de ma vie.

Quels choix prendre, quelles études faire, si j’avais eu raison ou si j’avais fait fausse route.. Puis j’ai réalisé que mon parcours scolaire, mes choix de vies, mes diplômes en poche étaient un enchainement presque parfait.

Je n’ai pas vécu tout ça par hasard et j’ai l’impression que je suis aujourd’hui sur le bon chemin, celle de la réconciliation avec moi même concernant l’orientation que j’ai envie de prendre dans ma vie.

J’aime toujours autant la gestion de projet, la communication digitale et je suis une acharnée du travail quand il s’agit de prendre soin des animaux, d’interagir avec eux. J’aime évoluer et continuellement apprendre dans ce type d’environnement.

A moi de trouver le moyen de concilier tout ça. Petit à petit, j’en suis sûre, j’y arriverais !

 SE FIXER DES OBJECTIFS ET RESTEZ MOTIVE

Pour beaucoup de personnes et comme moi, trouver sa voie prend beaucoup de temps.

Parfois nous faisons des choix qui nous poussent dans des directions opposées mais que ce soit à 20 ou 50 ans, il n’est jamais trop tard. Je trouve formidable de pouvoir se réorienter et justement s’aligner avec nos envies intimes.

A nous d’être attentifs aux signes, à nous d’apprendre à écouter notre cœur, à nous de plus avoir peur.

Une passion peut devenir un métier et un métier peut s’exercer avec passion. C’est pas vrai ?

Alors n’hésitez plus à tenter de nouvelles expériences, à être patient, à rester motivé et ne pas oublier ce pourquoi vous avez commencé. Si vous vous inscriviez à des cours ? Si vous partiez à l’étranger ? Si vous réalisiez du bénévolat ? Et si vous économisiez pour acheter le matériel nécessaire à votre projet de couture ou de photographie ?

Dans tous les cas vous apprendrez toujours quelque chose sur vous et cela vous poussera à vous redécouvrir, à vous faire sortir de votre zone de confort, à vous challenger.

Vous risquez d’être étonné(e) !

Et si vous vous sentez épanouie aujourd’hui et c’est ce que je souhaite pour chacun d’entre nous, faites en sorte de garder cette étincelle, ne laisser jamais la flamme s’éteindre !

Pour finir, n’oubliez pas que rien n’arrive par hasard et qu’il y a toujours un moyen de réveiller cette petite lumière qui sommeille en vous alors inspire et explore.

 

Prenez soin de vous et à très vite, 

Signature-article

You Might Also Like